Conservation et restauration de l’audiovisuel

Note

Cette dixième mouture du cours a été annulée par l’Université de Lausanne.

Objectifs

L’étudiante ou l’étudiant connaît les dégradations auxquelles les supports audiovisuels analogiques sont soumis par les lois de la nature et par l’activité humaine, ainsi que les bases de la conservation préventive et de la restauration curative.

Il ou elle sait comment prolonger l’espérance de vie des œuvres et des documents analogiques et est capable de transposer les normes et recommandations théoriques dans la réalité d’une archive, notamment dans le cas de collections mixtes.

L’étudiante ou l’étudiant connaît la problématique de la fragilité des fichiers numériques et il ou elle sait comment y pallier, afin d’assurer la pérennité des données numériques (intégrité et sauvegarde, obsolescence et migration).

L’organisation de procédures de travail et la documentation des travaux sont approfondis. Les logiciels libres FFmpeg et QCTools sont utilisés intensément, notamment pour la vérification de qualité.

Contenus
  • théorie et éthique de la conservation et de la restauration
  • établissement de stratégies globales de préservation
  • l’évolution des techniques de restauration de l’image et du son: de l’analogique du passé au numérique d’aujourd’hui
  • fichiers numériques: masters d’archive, formats «mezzanine» d’utilisation professionnelle, copies de dissémination
  • gestion à long terme de volumes importants de données numériques
Forme cours théoriques ex cathedra et travaux pratiques en groupe
Requis être inscrit au programme master du Réseau Cinéma CH et avoir suivi le cours «Archéologie et archivage de l’audiovisuel»
Dates
  • toute la semaine du lundi 20 au vendredi 24 juin 2016
  • le samedi 16 juillet 2016: présentation des recherches personnelles
Heures
  • le matin de 09:15 à 10:45 et de 11:00 à 12:30
  • l’après-midi de 13:30 à 15:00 et de 15:15 à 16:45
Lieux
  • Université de Lausanne
  • Centre de Recherche et d’Archivage de la Cinémathèque suisse à Penthaz
  • Secteur vidéo et numérique de la Cinémathèque suisse à Yverdon-les-Bains
  • Cinématographe de la Cinémathèque suisse à Lausanne
Langue français avec, éventuellement, une intervention externe en allemand ou en anglais
Travail
  • 48 heures de cours et travaux pratiques en groupe
  • 16 heures de travail individuel
ECTS 4 crédits pour 64 heures de travail
Validation par la rédaction d’un bref article scientifique sur un aspect de la conservation et/ou restauration de l’audiovisuel, ainsi que sa présentation le 16 juillet 2016
(Les articles peuvent être rédigés et présentés aussi en allemand ou tout autre langue comprise par l’ensemble des participants.)
Responsable Charles-Antoine Courcoux, maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne
Enseignant Reto Kromer, chargé de cours à l’Akademie der bildenden Künste Wien et à la Hochschule der Künste Bern

2015-10-10