Archéologie et archivage de l’audiovisuel

Note

Cette dixième mouture du cours a été annulée par l’Université de Lausanne.

Objectifs

L’étudiant ou l’étudiante connaît les chaînes de production, d’exploitation et d’archivage d’œuvres ou de documents audiovisuels (supports, formats, procédés). Elle ou il sait manipuler, identifier, analyser et valoriser correctement et avec un esprit critique les différents supports audiovisuels analogiques et numériques.

L’histoire technologique permet de discuter les avantages et les inconvénients des diverses formes analogiques et numériques de production, de diffusion et d’archivage. Sont considérés non seulement l’industrie professionnelle, mais aussi le domaine grand public.

Sont approfondies la numérisation des supports analogiques, ainsi que l’utilisation des sources audiovisuelles dans le contexte actuel. Pour ce faire, les logiciels libres FFmpeg et QCTools sont utilisés intensément, notamment pour l’identification précise des formats.

Contenus
  • cinéma, télévision, vidéo, ordinateurs, jeux vidéo
  • enregistrement et reproduction d’images en mouvement
  • enregistrement et reproduction du son
  • supports mécaniques, photochimiques, magnétiques et optiques
  • informations analogiques et numériques
Forme cours théoriques ex cathedra et travaux pratiques en groupe
Requis être inscrit au programme master du Réseau Cinéma CH
Dates toute la semaine du lundi 4 au vendredi 9 janvier 2016
Heures
  • le matin de 09:15 à 10:45 et de 11:00 à 12:30
  • l’après-midi de 13:30 à 15:00 et de 15:15 à 16:45
Lieux
  • Université de Lausanne
  • Centre de Recherche et d’Archivage de la Cinémathèque suisse à Penthaz
  • Secteur vidéo et numérique de la Cinémathèque suisse à Yverdon-les-Bains
  • Cinématographe de la Cinémathèque suisse à Lausanne
Langue français avec, éventuellement, une intervention externe en allemand ou en anglais
Travail
  • 40 heures de cours et travaux pratiques en groupe
  • 8 heures de travail individuel
ECTS 3 crédits pour 48 heures de travail
Validation par la création d’un poster consacré à un format, support ou procédé obsolèt, ainsi que sa présentation au début du module «Conservation et restauration de l’audiovisuel»
(Les posters peuvent être créés et présentés aussi en allemand ou tout autre langue comprise par l’ensemble des participants.)
Responsable Charles-Antoine Courcoux, maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne
Enseignant Reto Kromer, chargé de cours à l’Akademie der bildenden Künste Wien et à la Hochschule der Künste Bern

2015-10-10